Pour nous contacter

Pour nous contacter et faire passer des infos sur le blog : blog.faireetfil@gmail.com

samedi 26 avril 2008

Un peu d’histoire

Josiane nous fait part d’une bonne adresse web pour se replonger dans l’histoire du tissage, cliquer ICI.
J’en profite pour vous faire part de ma petite découverte, un article de Catherine Pomparat ICI, faisant référence au célèbre livre intitulé «Dieu d’eau» de Marcel Griaule, qu’il est possible de télécharger librement à partir de ce lien… bonne lecture pour les curieux !!

dimanche 13 avril 2008

Guide professionnel des artistes

La 4° édition du guide de Michel Allenou "Guide professionnel des artistes" est disponible sur le site http://www.solutions-creatives.com/, cliquez sur « guides gratuits » et remplissez le formulaire afin d’avoir accès au téléchargement libre. Il est également possible de commander sur papier ce guide de 400 pages. Crée en 1992, le Guide Professionnel des artistes est aujourd’hui l'ouvrage de référence des professions artistiques en ce qui concerne les questions juridiques, fiscales, sociales et commerciales.

Compte rendu du Tiss’Amical d’avril

Le week end dernier a vu se tenir à Saint Geniès (24) un Tiss’Amical sous les couleurs du Guatemala. Gerty, Josiane et Michèle nous ont contés leurs aventures et découvertes dans ce pays d’Amérique centrale où le tissage est très présent. Gerty y est allée en 1995 pendant la guerre civile, Josiane et Michéle, respectivement en décembre 2007 et janvier 2008.
Elles nous rappellent que le pays compte 11 millions d’habitants descendants de la civilisation Maya. Au Nord se trouve une grande zone de jungle presque inaccessible, au Sud ce sont les montagnes (les hautes terres), c’est là que l’on peut rencontrer des tisserands.

Une seule route goudronnée traverse le pays d’Est en Ouest ce qui encourage l’analphabétisation (beaucoup d’isolement). Les familles sont souvent composées de 10 à 12 enfants. Le matin, les femmes préparent les tortillas à base de farine de maïs (base de leur alimentation) puis elles s’attèlent à leur métier sous la bienveillance d’ Ixchel, déesse de la lune et du tissage.

Les métiers sont très rudimentaires, elles font des Ikat, tissages par brochage, ainsi que des broderies. Le vêtement traditionnel féminin est coloré, aux motifs spécifiques à chaque village, il se compose d’une blouse (le huipil), d’une jupe (la corte), tenues par une ceinture également tissée. Les femmes portent également sur l’épaule un Tzute, piéce de tissu pouvant avoir plusieurs utilités (baluchon…).

La journée s’est clôturée par un tour de table pour présenter notre travail textile des derniers mois.