Pour nous contacter

Pour nous contacter et faire passer des infos sur le blog : blog.faireetfil@gmail.com

mardi 21 décembre 2010

Magico textil 2011-2014

Le collectif d'artistes textiles Fiber Art Fever co-organise l'expositon Magico textil, un pont entre l'Europe et l'Amérique Latine.
Vous trouverez toutes les infos ici



Cette démarche s'intégrera dans le programme de la 6ème biénnale internationnale d'Art Textile à Mexico, Xalapa et Oaxaca, leur progrmamme se trouve .

vendredi 29 octobre 2010

Adresse pour commander des fils

Aux poils d'Assenay, élevage d'animaux laineux et transformation en laine, voici les tarifs pour ceux souhaitant commander :

Alpaga (filé main) : 11€ les 50 gr
Alpaga (filé Belgique) : 6€ les50 gr
Lapin angora (filé main) : 11€ les 25 gr
Mohair (non gratté) : 9€ les 50 gr
Alpaga brut : 40 € les 1Kg.
Mohair : 50€ les 1 Kg.

Prix hors frais de port
Couleurs naturelles

mercredi 30 juin 2010

Les rendez vous du fil : numéro spécial tissage

Le magazine Les Rendez vous du Fil propose dans son dernier numéro semestriel une thématique sur le tissage à Dakar : « Au fil de Dakar : tissés, wax et broderies ».

Voici le sommaire du magazine:


Vous trouverez ICI des extraits en photos du magazine ainsi que toutes les infos pour commander ce numéro ou vous abonner à la revue.
Les coordonnées de l’éditeur :
Le Bibliofil
62 rue Jules Sauzéde
11000 Carcassonne
04 68 72 11 91
Je vous conseille également le hors série "Une histoire de bleue" autour du bleu denim et de la teinture indigo.
Pauline

Stage international 2010, quelques photos




























lundi 17 mai 2010

Projet 3P : Pédaler Pour la Paix

Mars 2009, deux jeunes européens (un français et un suédois) sont partis à vélo d’Oslo pour Pekin sur la « Route de la Soie ». Ce n'est pas seulement un voyage à vélo, mais aussi un évènement solidaire. Ils souhaitent aider une ONG ( Eurasia Foundation ) à implanter des projets de jeunes entrepreneurs au Tadjikistan.

Comme toute fileuse, Marion rêve en entendant « Route de la Soie » et lorsque son fils lui a parlé de son projet, elle a eu envie de l’accompagner sur son rouet. En parlant de ce projet à d’autres fileurs et fileuses, l’idée de pédaler ensemble sur nos rouets a pris forme, à Felletin, avec Annie et ainsi cette action « Pédaler Pour la Paix », donc les 3P est née.

L'association La Fibre textile s’est enthousiasmée à son tour pour le projet et les 3P ont trouvé leur place tout naturellement au sein du groupe filage.

Les jeunes entrepreneurs au Tadjikistan ont été le but de l’année 2009. Marion Gauvin en donne des nouvelles sur son site.

En 2010, nos fils pour la paix soutiendront les initiatives d'une association créée en septembre 2009 dans une communauté "Yaneshas" en Amazonie péruvienne...

Leurs projets est de développer des activités qui leurs donnera la possibilité de rester vivre chez eux et surtout de ne pas perdre leur savoir faire et leurs traditions : culture du coton, filage et tissage,dessins traditionnels sur tissu...

Des rencontres seront proposées partout en France et en Touraine, des rencontres sont prévues au Marché des tisserands de Varaignes, les 22/23/24 mai 2010.


Ce projet est porté par l'association " La Fibre Textile "et vous pouvez le suivre

sur son site .

La solidarité est donc de filer des fibres avec son fuseau ou son rouet mais aussi d'acheter ces fils filés mains.

La porte est donc ouverte à toutes les personnes intéressées par ce projet.

mercredi 5 mai 2010

Laine de yak


L’ONG française "Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières" en Mongolie développe pour le compte des éleveurs Mongols une nouvelle filière directe pour les fibres de yak.
Une coopérative d'éleveurs a été créée cet hiver et organise la récolte de 3 tonnes de poils de yak en 2010.
En ce mois de mai, la laine est en train d'être collectée et notre tâche consiste à assister la coopérative en les aidant à exporter sur le marché européen une tonne de poils fins de yak lavés et éjarrés.
En apportant aux éleveurs notre expertise, nous souhaitons leur donner l'expérience du commerce, leur fournir un revenu complémentaire et une place réelle dans les échanges économiques internationaux.
Ceci d'autant plus que leur production est d'une qualité exceptionnelle et la laine de yak une vraie nouveauté sur le marché européen vouée à une forte croissance dans les années à venir.
C'est filière est la première initiative de commerce équitable en Mongolie. Si elle est déjà garantie par une ONG, elle vise a acquérir le plus vite possible la certification « équitable » officielle.

Nous souhaiterions savoir si vous êtes intéressés par cette fibre ? Nous pouvons vous fournir des échantillons . Vous pouvez avoir des détails de la matière sur cette page : http://fairtradewool.wordpress.com/les-matieres/

Pour AVSF en Mongolie, présentation détaillée du projet disponible en ligne à l’adresse suivante : http://fairtradewool.wordpress.com/
Pour une présentation d’AVSF, ONG à l’origine de Max Havelaar France : http://avsf.org/


Les personnes interessées doivent se faire connaître auprés d'Hélène Friry tissehelene@yahoo.fr


jeudi 22 avril 2010

Tiss'amical d'avril à Vaudrude

Gabriëlle qui accueillait ce Tiss' amical nous dit aue "Le soleil etait là et nous avons parlé et mangé dehors tout la journee à Vaudrude", je n'en doute plus aux vues des photos transmises ;-)




Magazine Ateliers d’Art de France n°86

Mari Lecornué : « Il y a un numéro spécial "art textile et fibre naturelle" d'ATELIERS D'ART pour les mois de mars/avril.Et bravo aux ami(e)s qui sont mentionnées pour leur qualité de travail exceptionnel. »


Ici le site du magazine et de l’association.

Assemblée générale

L’AG de l’association s’est bien tenue en mars dernier à Douville, voici quelques photos pour compléter le compte rendu que vous avez dû recevoir par email.


samedi 20 mars 2010

indigo et pliage


En surfant aujourd'hui sur la toile ;-) je suis tombée sur cette éxpérience de teinture à l'indigo avec pliages, le projet "Heart" d'une artiste (Andrea Sezso) en résidence au Japon, un rendu qui m'a captivé par sa simplicité et sa force.
Ici pour voir et lire en anglais la suite,
une vidéo de" méditation kaléidoscopique" de son travail :

lundi 15 mars 2010

tissage de végétaux en Thaïlande

Bonjour,
pour ceux et celles qui n'auraient pas pris le temps de lire le commentaire de Marguerite sur l'article des fusaïoles, je vous invite à aller vagabonder sur son blog fort interessant. Elle y présente avec de nombreuses photos ses expériences de tissages de végétaux qu'elle a découvert pendant ses trois mois en Thaïlande : http://voyageatisser.blogspot.com/

dimanche 7 mars 2010

Le mystère des Fusaïoles à Angoulême

Gabriëlle nous fait part de sa découverte récente autour du filage et des fusaïoles : « Hier j'étais au Musée d'Angoulême où Patricia Rouffanche a proposé une animation "Le mystère des fusaïoles" : j'ai pris quelques photos pour le blog.

La visite a débuté avec Lionel Markus, du service public et groupes scolaires. Il a parlé des fusaïoles auprès des enfants et adultes présents à partir de pièces du musée très anciennes.

Après cette visite Patricia a parlé du filage en montrant les différentes méthodes.


Christian Magne, responsable pour du Château de Varaignes était également présent.
Pour finir, le soleil est revenu et les grues sont passées au nord! G.E. »

Pour en savoir plus sur ce qu’est une fusaïole, je vous propose le lien du musée des temps barbares.

vendredi 19 février 2010

34 ième rencontre Tiss’Amical chez Catherine et André Wallaert-Colpin à Campsegret

Campsegret, secret de polichinelle, lieu secret à trouver, diffusé sur la toile en moultes exemplaires… L’arrivée y est discrète, un dimanche matin de gel et de campagne blanche, à l’entour de l’église, à la croisée des routes et des ruisseaux qui alimentent le Moulin du Bourg.
Pauline, Fabienne et moi faisons un petit détour : étang frissonnant, maisons fumantes, lumière irisée du matin et c’est la douceur du miel de Cathy qui nous indique l’entrée de « Camp-secret ». L’accueil est fait de chaleur souriante et nous mène, après le seuil aux marches rondes
de la meule d’autrefois, dans la chaleur de la maison.

Car aujourd’hui, ça caille, les amis, certaines sont bloquées avec voitures et clés gelées. Alors la grande table, le café chaud, les ptits gâteaux, les retrouvailles revigorent cœurs et… ventres ! Pauline m’avait bien dit qu’un « Tiss’amical », c’est mon premier, était aussi un « Déguste’Amical »…La journée va devenir un grignotte-plaisir sous l’égide de Mère Poularde et de sa boîte fabuleuse !

Le tour de table va nous entraîner dans le jardin… secret, bien sûr, de chacun et de chacune. Que celles que je ne cite pas me pardonnent, la flemme d’un dimanche landais en est la cause… Vous verrez, plus on descend dans le sud, plus les fils s’emmêlent autour des doigts… palmés, je deviens cane landaise… J J J Les autres se reconnaîtront et, si vous le désirez, je peux citer les noms, à quoi bon ?

L’une, avant de créer, se pose et se ressource dans son nouveau jardin, y puise les dessins pour entourer les reins de ceintures pas en crin… c’est malin, c’est coquin !
L’autre, disons, modeste, se plaint de ses « erreurs », à la bonne heure ! L’étoffe est intuitive, ça vibre beau et vert. C’est un champ de printemps plein d’œillets et de roses dont les franges-bouclettes au bord de l’horizon coulent en ruisseau d’ couleurs pour rêver dans les fleurs !


L’une désire créer du sens, tisser dans les rencontres, chercher le moi profond logé sous le sur-moi de la raison annexé au sous-moi de la passion J J Jet qui, de fil en fil, recrée le doux , léger moi de l’inspiration !
L’autre, à la chaleur du poêle scotchée, nous fait voyager dans les matières et les projets : fils, argiles moulés, céramiques sculptées, tout pour le plaisir et la pensée, multipliés par les jeunes années !

L’une nous entraîne aux fils magiques des « tailles démocratiques » : les femmes infidèles peuvent en vitesse se rhabiller à la Dagobert, toutes les mailles sont en droit et en… vers ! L’enchanteur de ses couleurs lui est tombé dessus, tel un fougueux « gardien d’vaches » sur son destrier gallo-romain…Et la maille chante bel et bien, précise, exquise, si peu indécise : les machines de jadis mènent encore grand train dans sa mémoire… Peut-être nos oreilles et nos mirettes, les statues noires baignant dans la lumière de l’évier en pierre ont-elles aidé à tourner, du moins feuilleter une page de ce passé ?
L’autre ouvre délicatement une page d’enfance, tapie dans l’innocence d’un gai…. tapis –tableau : un paysage danse tendrement entre fables à lire, contes à écrire. Et, un ptit loup gris sort de la bergerie, à pas feutrés, bien sûr !

Car l’une et l’autre piquent et repiquent et collent et gramment, tuilent et malaxent, bourrent la laine, oui, gentes dames,! L’aiguille perfide et dentelée sculpte chapeaux, colliers douillets, colifichets, manches légères aux doigts d’lingères. Le feutre est roi aux pays froids, marrie le bois, il faut du bras au canevas !
L’une pique et coud, colle et applique, tout à la main, en mosaïque. Son regard fond et cherche au cœur de chaque étoffe une aventure, une réponse à sa question : au grain du fil qu’elle partage, elle laisse vivre tous les mirages !
L’autre surprend en brun et blanc, c’est chaud-colat, c’est stupéfiant !
C’est un début, c’est promettant ! De l’est à l’ouest elle est venue, porter, nomade, cette tenue : étole brune au beau sillage de sable nu !

L’une nous ouvre son panier plein d’écheveaux, de fils nattés, de fils de lait, de fils de soie, et d’alpaga, et d’angora, et c’est la joie ! Que de douceur dans les couleurs, les quat’saisons déboulent au cœur de la maison ! Et nous touchons, nous caressons, et nous goûtons, ou gloutonnons les pelotons sans les matons!

L’autre délie au lin joli le désarroi : c’est Haïti…En jours, en rouge, en clair, en vert, en fils-pudeur, en fils sensibles, à pleine fibre, elle exorcise, elle médite, elle conjure : une tenture laisse perler les émotions à contre-jour, c’est une épure…
Voici mon tour !Mon ptit portrait j’ai apporté, c’est un visage en acacia, tissé d’nuages ou d’continents, voilà, voilà… »La tête dans les nuages » l’ai appelé . On m’dit souvent que j’tisse des rêves… Nature, émois… et moi aussi j’ai l’impression qu’ça m’tombe dessus, j’sais pas comment !

Et entre-temps nous avons mangé, nous avons bien bu, et puis causé et décausé, et demandé bons procédés de tes beignets bien relevés… hein Pauline … ! Les ateliers nous visitons : presses à papier, métiers, ruchers…J’avoue que j’suis aller fumer dans le jardin tout détrempé, avec Tita j’ai échangé quéqu’ ptites pensées , et la visite je l’ai zappée…pour la moitié, vous voudrez bien m’en excuser…
Le vieux moulin livre ses secrets, des vies patientes à écouter chanter les mots, les assembler et les presser, les relier, filer la laine, la dévider, la faire chanter pour le meunier ! Mais le temps presse, nous nous…pressons, le jour décline, il faut rentrer !
La Mère Poularde a bien œuvré, chacun, chacune est reparti avec au cœur tous les trésors d’une journée, belle accomplie !
Depuis, j’espère, ma chère Cathy, que tes cuillers a recompté, ce fut l’seul stress de la tablée !

Je remercie Anne F. pour sa plume qui nous a tissé ce sympathique compte rendu !